Dons d'organes

Delphine Hoffmann de Laurette Fugain, l'association qui lutte contre la leucémie, nous rappelle qu'en France nous sommes tous donneurs d'organes. Parlez-en à vos proches.

La greffe d’organes consiste à remplacer un organe malade par un autre organe sain. Un don d’organes après sa vie est un vrai geste de solidarité envers autrui. Il permet de sauver en moyenne quatre vies. Devenir donneur, c’est donc offrir à quatre personnes une chance concrète de vivre.

Si vous êtes CONTRE le don d’organes, vous pouvez vous inscrire sur le registre national des refus.
Si vous êtes POUR le don d’organes, en théorie, vous ne devriez avoir aucune démarche à faire.

Cependant, en pratique, le manque d’informations sur la volonté du défunt est l’une des principales causes de refus de la famille au prélèvement d’organes.

POUR OU CONTRE, EXPRIMEZ VOTRE POSITION et parlez en avec vos proches.
En transmettant votre volonté à votre proche, vous vous assurez que votre choix sera respecté, et vous protégez vos proches en leur évitant d’avoir à prendre la décision du prélèvement à votre place.

Retrouvez les informations essentielles et le questions courantes dans "Mémo pour la Vie". 

 

Du rêve à la guérison, il n'y a qu'un don

Le 1er avril, à l’occasion de la Semaine nationale de mobilisation pour le don de moelle...

Une pause pour les mamans des enfants hospitalisés

Les 12, 14 et 15 mars dernier, l'association, en partenariat avec Guerlain, Maison de...

Journée internationale du cancer de l'enfant : "Le...

"C'est important que chaque enfant ait l'impression que quelqu'un est derrière lui et qu'...