REMISE DU PRIX LAURETTE FUGAIN 2012

27 mars 2012 

L’association et la Fondation Le Roch – Les Mousquetaires ont remis le neuvième Prix Laurette Fugain à trois jeunes chercheurs en hématologie le 22 mars dernier lors du congrès annuel de la Société Française d’Hématologie (SFH). 

C’est l’un des grands rendez-vous annuels de l’association. Le Prix Laurette Fugain, destiné à récompenser deux jeunes chercheurs en hématologie, a été décerné pour la neuvième année consécutive par Stéphanie Fugain, présidente de l’association Laurette Fugain, et la Fondation Le Roch - Les Mousquetaires, représentée par Claudine Lebon. Le jury 2012 a tenu à souligner l’exceptionnelle qualité des travaux des lauréats : Cyril Quivoron et Lucile Couronné pour la recherche fondamentale, et Thomas Prebet pour la recherche clinique (voir résumé de leurs travaux ci-dessous).

L’association remercie très sincèrement la Fondation Le Roch - Les Mousquetaires, partenaire de la première heure puisqu’elle soutient son combat depuis 2003. Elle finance le prix Laurette Fugain depuis sa création en 2004 à hauteur de 15 000 euros : 7 500 pour la recherche clinique, 7 500 pour la recherche fondamentale. 

En savoir plus sur la contribution de l’association à la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang

 

Résumé des travaux des lauréats :

Thomas Prebet (recherche clinique, Institut Paoli Calmettes de Marseille)

Les myélodysplasies de haut risque représentent un groupe de cancer du sang difficile à traiter. Des grands progrès ont été obtenus avec l'introduction de nouveaux médicaments, les agents déméthylants l'ADN (azacitidine, decitabine). Néanmoins, une majorité des patients échappent à ces traitements. Ce travail, fruit d'une collaboration internationale, a permis de faire le point sur le devenir des patients en échec d'azacitidine et d'évaluer les résultats des principales options de traitement dans cette situation. Le recours à de nouveaux médicament s'impose comme l'option à préférer chez la majorité de ces patients.

Lucile Couronné et Cyril Quivoron (recherche fondamentale, en binôme, unité INSERM U985 « Génétique des tumeurs », Institut Gustave Roussy, Villejuif)

Des mutations acquises du gène TET2 ont d'abord été décrites dans les hémopathies malignes humaines de type myéloïdes. L’analyse des souris déficientes pour Tet2 indique que toute baisse de l'activité de TET2 conduit à des anomalies précoces de l'hématopoïèse touchant en particulier des cellules souches immatures. Nos résultats montrent également que l’inactivation de TET2 entraîne le développement d’hémopathies myéloïdes mais aussi lymphoïdes.

Légende photo :

De gauche à droite : Cyril Quivoron, lauréat recherche fondamentale ; Stéphanie Fugain, Présidente association Laurette Fugain, Thomas Prebet, lauréat recherche clinique ; Claudine Lebon, Fondation Le Roch – Les Mousquetaires ; Lucile Couronné, lauréate recherche fondamentale.

 

Pour en savoir plus > Le Prix Laurette Fugain
Par Priscille Ducet, Association Laurette Fugain
Crédit photo : Django Aznar