DEUX LAURÉATS POUR L’APPEL D’OFFRES DU FONDS DE DOTATION CONTRE LA LEUCÉMIE

4 décembre 2014

Souvenez-vous ce week-end ensoleillé de mars où nous avions quêté partout en France pour les premières Journées Nationales Contre la Leucémie ! 100 000 avaient été récoltés. Cette belle première récolte permet de semer des jolies graines en soutenant deux beaux projets de recherche. 

Le Fonds de Dotation Contre la Leucémie est heureux d’annoncer les noms des lauréats de l’appel d’offres consécutif aux premières Journées Nationales Contre la Leucémie. 

60 000 euros sont attribués au projet de Dr Emmanuelle Clappier et de son équipe sur l’intérêt et la faisabilité de la recherche prospective des anomalies génomiques de type BCR-ABL1-like chez les patients porteurs de leucémies aiguës lymphoblastiques 
En effet, un des défis majeurs dans la prise en charge des patients atteints de Leucémie Lymphoblastique  B repose sur la difficulté d’identifier très tôt dans la prise en charge des anomalies génétiques (non héréditaires)  qui auront des conséquences très importantes sur le choix d’un traitement adapté. Cette équipe propose d’identifier le plus vite possible le sous-type de leucémie dont est atteint le patient. 
Cette étude portera sur un groupe de 200 patients (enfants et jeunes adultes) sur une durée de 2 ans, dont le traitement pourra être adapté en fonction des résultats de l’étude, augmentant ainsi leurs chances de guérison.

Le second projet soutenu à hauteur de 40 000 euros est celui du Dr Jean Donadieu et de son équipe. Son objectif : identifier la séquence d’apparition des événements somatiques prédictifs de transformation leucémique dans une cohorte de patients présentant une neutropénie congénitale. 
Ce dysfonctionnement de la moelle osseuse, qui se caractérise par une production insuffisante chronique d’un type spécifique de globules blancs, expose à un risque important mais variable de transformation vers des leucémies aigues, à moyen ou long terme. La neutropénie chronique représente un modèle d’étude de l’évolution d’une cellule saine vers une cellule leucémique. 
Déterminer les facteurs qui conduiraient à l’identification précoce des patients à haut risque, permettrait ainsi de proposer une prise en charge spécifique beaucoup plus rapide. 

Deux projets ambitieux et porteurs d’espoir sélectionnés par le Conseil Scientifique et qui donnent de l’enthousiasme pour penser aux prochaines Journées Nationales les 28 et 29 mars prochains.