Voilà... J'ai une leucémie

Voilà, le verdict est tombé il y a quelques mois, leucémie aiguë myeloblastique type 3,infectée à 86% autant dire que mes chances de survie sont très minimes, voire inexistantes. Neuf mois de chimio tout les jours, neuf mois qu on m injecte ce poison, l arsenic à dose la limite du létale. Je suis épuisée, mon corps me lâche, je ne me reconnais plus, adieu ma jolie chevelure, les aides soignantes du service de soins intensifs me l ont coupé à renfort de blagues et de fous rires. J'ai la couleur d un cadavre et ma vie est rythmée à coup de bilans sanguins, suspendu au taux de globules blancs, rouges, et a ces cellules dont on tait le nom par pudeur et peur. Peur, angoisse, ces états m accompagnent au quotidien, ils hantent mes jours et pourrissent mes nuits. Et cette fichue question :pourquoi moi ? Qu est ce que j'ai fais pour mériter ça ? Un jour rose, un autre noir mais toujours donner le change pour préserver mon amoureux, mes enfants, mes parents ma petite mère si fragile, ma sœur ma nièce, mes amis mes voisins, tout ce petit monde que je ne veux pas quitter si vite. Fatiguée, trop épuisée, je voudrais juste poser ce lourd bagage... Ne plus penser. On me dit :"bat toi, soit la plus forte" mais contre qui, contre quoi ? Cette saloperie est silencieuse, sourde, elle s infiltre partout dans mon sang, invisible, invincible...

Commentaires

coucou anne laure ! ton témoignage m'a émue , tellement de souvenirs sont remontés à la surface en te lisant ....je pense que toutes les personnes malades se reconnaitront dans tes propos ....combien de fois j'ai souhaité que tout s'arrête , on croit que l'on a plus de forces et contre toute attente , on trouve toujours et encore des ressources pour se battre .....mais il appartient à toi de choisir ton destin , c'est tout ce que je peux te dire ......je t'embrasse très fort !

Bonjour Anne-Laure,

Votre témoignage est bouleversant et tous les malades qui ont affronté cette maladie se reconnaitront dans votre récit. Combien d’entre eux se sont dit dans les pires moments : « stop », « ras le bol » « foutez moi la paix, je n’en peux plus, débranchez-moi ! »…
Je vous citerais le cas d’une jeune fille, épuisée par toutes les chimios que son corps ne pouvait plus supporter. Son état si était désespéré que le médecin de garde du service de réanimation dans laquelle elle avait été placée avait confié un soir à sa maman que sa fille ne « passerait surement pas la nuit… » Fort heureusement la prédiction imbécile et terriblement maladroite de ce carabin ne s’est pas confirmée et cette jeune fille qui était pourtant condamnée est sortie peu à peu du coma.

Certes, la leucémie et tous les traitements ont laissé des traces indélébiles, mais elle est vivante, et c’est bien là l’essentiel ! Elle mène maintenant une vie normale et elle se reconnaitra, si elle lit ce témoignage en forme d’authentique message d’espoir pour vous, Anne-Laure.
Rien, absolument rien n’est perdu !

Après avoir vécu ces épreuves, certains n’ont même pas la force d’évoquer leurs terribles souffrances passées, tellement ça leur fait mal, même lorsqu’ils sont guéris.

Mais ce qu’il faut retenir c’est que s’ils sont si nombreux à s’en souvenir et à pouvoir en parler c’est bien parce qu’ils sont vivants ! Et pourtant, à combien d’entre eux a-t-on dit qu’il n’y avait plus d’espoir ou très peu, que c’était fini ?

Ce que vous vivez est totalement indicible et votre courage est immense pour pouvoir raconter tout ça. Armée de cette façon, vous allez vous en sortir, soyez en convaincue.

Du courage, encore du courage Anne-Laure, tenez bon, on est avec vous. La vie sera très belle après tout ça et vous l’aurez bien méritée.

Donnez-nous de vos nouvelles.
Amitiés, Pierre.

Anne Laure Bonjour

Ne baisser pas les bras..Surtout pas cette maladie est tellement dure mais on peut et on doit s'en sortir…!! mais il faut y croire !!

Moi j'ai été diagnostiqué en février 2016 d'une LAL..et là j'ai bientôt terminé mon traitement d'entretien…
Moi aussi je suis passée par différentes phases, cette maladie va si vite, du jour au lendemain en chambre stérile..
Myélo, PL, Transfusion….et ces PDS…

Il y a l'injustice, la colère, l'envie de laisser tt tomber...ras le bol...Normal …
Perte de cheveux, perte de poids, puis on regrossit.. on ne se reconnait plus dans la classe..on passe de la rive des vivants, à la rive...on ne se sent plus à notre place...mais ne baisser pas les bras.!!! .moi aussi je suis passée par des phases difficiles..

Mais j'ai repris le boulot, en mi temps thérapeutique, et là je vais reprendre en temps complet..et ma vie d'avant reprends le dessus...et c'est top !!!

Je sais que c'est dur !! ..

Courage Anne Laure

Cordialement

Ajouter un commentaire

1 2 3...Soleil : une campagne pour soutenir les enfants hosp...

Cet été, l'association Laurette Fugain lance une campagne nationale 1, 2, 3 Soleil pour...

Pourquoi participer au Tournoi 7 de coeur...les 7 bonnes rai...

Les 16 & 17 juin prochain se déroulera la 7ème édition du Tournoi 7 de Coeur au stade...

Offrons-lui plus que des rêves : le film de sensibilisation...

Pour la troisième année consécutive, Laurette Fugain, l’association qui lutte contre les...