Perte de courage ...

Bonjour, je vous explique rapidement ma situation, je suis un Ado, je veux rester anonyme, bref, en août 2016 on m'a diagnostiqué une leucémie aiguë lymphohlastique a précurseurs B. Au début tout ce passe pour le mieux, la maladie résiduelle baisse normalement, et je me vois placer dans le groupe B1. Et surtout j'etait courageux, prêt à en découdre, prêt à me battre. Ensuite apres le premier mois de consolidation, le médecin nous appellent pour nous dire que j'allais continuer dans le groupe B2, un sacré coup au moral, mais, j'etait encore courageux, et prêt à en découdre, on continue donc le traitement et la première cure de chimiothérapie n'aura rien fait sur la maladie redisuelle, à ce moment la, le médecin nous apprenaient que j'allais être greffé. C était là encore un sacré coup à morale mais, j avais encore la pêche et j avais du courage. En attendant de trouver un donneur, les médecins m'ont mis des anticorps monoclonaux qui m'ont mis en rémission complète. Et là encore on attendais un donneur mais j était courageux, patient. Et là malheureusement, aucun donneur n'a été trouvé et rien non plus du côté des bandes de sang de cordon ombilical. Encore un coup sur le moral mais, mon caractère faisait que j'etait prêt à me battre et, j'etait courageux. Du coup, les médecins ont commencé un traitement expérimental sur moi ou je suis le première enfant a en bénéficier , 1 mois de chimiothérapie classique du groupe B2 puis ensuite 1 mois d anticorps et ainsi de suite pendant 6 mois. Et le pire c est qu'au début je pouvais me dédramatiser en me disant :
-je ne suis pas le seul à être dans le groupe B1
-je ne suis pas le seul à être dans le groupe B2
-je ne suis pas le seul qui va être greffé
Mais la je ne peut plus le dire ça car je suis le seul à bénéficier de ce traitement. Et j'ai surtout l'impression d'avoir perdu tout courage, j'ai l'impression d'être l'enfant le moins courageux aux monde face à la maladie. Et je me dégoûte, car je vais bien physiquement, je sais qu'il y'a pire que moi mais, j'ai vraiment perdu tout courage, toute joie de vivre. Et même avant que le premier traitement soit fini, je crains énormément la rechute. Bref, j'ai écrit ce texte pour me libérez l'esprit, recevoir des messages de soutien pour me donner du courage, Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire.
Cordialement
PS : J'arrive à tenir en me disant ( le soleil revient toujours apres la pluie ) ...

Commentaires

Ne dis plus jamais que tu n'es pas courageux ! Tu as déjà fait preuve d'un courage immense, tu as affronté des traitements lourds et tu ne peux qu'être très fier de toi :) Je sais que ces moments sont difficiles, mais ne baisse pas les bras, fais confiance aux médecins et prouve-leur qu'ils ont eu raison de te donner ces traitements. Crois en toi et continue à te battre de toutes tes forces, tu vas gagner la bataille !

Tu es COURAGEUX!!!!! Ca c 'est indéniable. Tu dois continuer de l'être et rester la tête haute. Mon mari est lui aussi malade et il me dis tout le temps le moral c'est 50% de la guérison!
Alors ne baisse pas les bras.
Je t’embrasse.

Ne baisse pas les bras !
Tu dois sans doute être un jeune rempli de courage ! Tu as un moment de doute , de découragement, ça peux arriver mais relève toi vite ! Comme cité plus haut le moral c'est 50% de la guérison ! Vis au jour le jour et chasse le négatif de ta tête ...
Mon chéri a cette maladie aussi . Et je comprend très bien par la ou tu passe. Ce sont des moments horribles.. mais bat toi !!! Je t'envoie toutes mes bonnes ondes

Comment, tu n'es pas courageux?? c'est quoi le courage?
C'est ce que tu fais chaque jour en regardant la maladie en face . Tu es au courant de tout ce qu'on te fait, tu ne fais pas l'autruche comme certains le font -Ce n'est pas une critique pour eux, chacun réagit comme il peut face à la maladie.
Mais toi à chaque épreuve , à chaque palier de la maladie tu avances encore et toujours.
Crois moi tu as un moral de battant. Et avec un moral pareil tu vas voir le bout du tunnel.
Tu dis que physiquement c'est supportable et que c'est le moral qui ne va pas. Et bien profite et surtout prends conscience à chaque moment de ce bien être physique . Et tu vas voir que les ondes positives dans ta tête vont revenir.
Tu sais même les gens greffés ont peur des rechutes. On devient frileux face à cette maladie . Au tout premier bobo, douleurs, à chaque contrôle on s'inquiète. Il y a toujours ce fameux et horrible doute (je sais de quoi je parle)
Alors ne te persuade pas de ne plus être courageux. Continue de vivre au jour le jour , en avançant petit à petit et garde ce moral de guerrier qui est toujours en toi.
Kate

Bonjour « l’Ado ! »

Bien au contraire, pour raconter tout ça, il faut en avoir du courage et tu n’en manques pas !!!
Les traitements que tu prends s’attaquent à la maladie, c’est sur, mais ils attaquent aussi au moral.
Continue à publier et à raconter ton combat, cela t’aide, mais également tous ceux qui vivent la même période difficile en se battant comme toi.
À plusieurs, on se sent plus forts !

Tu as bien raison, après la pluie vient le beau temps ! Dans ton cas, tu dois penser « après la tempête… » mais la logique est la même.

Sois fort « l’Ado ! », on est avec toi !!!
Amitiés, Pierre.

Tu vois l Ado, on te dit tous la même chose... tu ne manques pas de courage bien au contraire, tu nous donnes une bonne leçon de courage. Il est normal de douter après les épreuves que tu as traversé et les moments difficiles que tu vis mais ne désespère pas! Continue à te battre comme tu l as fait jusqu à présent et garde confiance en toi car tu es un winner! Je pense à toi et t embrasse

Ajouter un commentaire

Participez à la fresque des lumignons du coeur !

Chaque année, à l'occasion de la Fête des Lumières à Lyon, une opération solidaire est...

Winter Time : une tombola caritative au profit de l'ass...

Cette année, la plus glamour des tombolas, organisée par le Comité du Faubourg Saint-...

Épargner, mensualiser, investir : la campagne d’appel aux do...

Depuis 2002, Laurette Fugain, l’association qui lutte contre la leucémie, se bat...