Mon papa possible myelodysplasie ou rechute LAM type 4

Mon papa a eu la chance d être pris en main par un médecin formidable il y a 4 ans et 4 mois pour une LAM type 4, suite à une perte de poids fulgurante il était en dénutrition totale 45 kg pour 1m80 le diagnostic nous a totalement bouleverse on se prepare au pire la chimio médicamenteuse ne faisait pas baisser les blastes., bref le ciel nous tombent sur la tête. Le protocole mis en place difficile long 7 mois entre hospitalisation et chambre stérile suivi par le docteur medulo régulier qui sont corrects mais la depuis 6 mois sa deraille un peu, et là nous y sommes forte suspicion de rechute. Verdict le 20 décembre tellement peur il est mon papa je l aime si fort, je suis maman je ne craque pas devant mes loulous mais c est la réalité je souffre je pleure le soir même la en écrivant ce msg j espère qu il va s en sortir ❤ je précise 1% de blastes taux globules blancs et rouge plaquettes tout est en dessous et ne font que baisser

Commentaires

Bonjour Jardana,

Cette attente est très pénible et elle s’ajoute à tant de souffrances…
Après quatre années, on pense que la maladie s’en est allée et puis quelques signes reviennent, mais rassurez-vous tout cela ne signifie pas obligatoirement qu’il s’agit d’une rechute.
Et puis, même si cela est le cas il ne faut surtout pas baisser les bras. Cette maladie est souvent tenace et une seule bataille ne suffit pas à gagner la guerre contre elle. D’autres batailles sont parfois nécessaires pour la faire disparaitre.
Même s’il s’agit toujours d’une situation très difficile à vivre, tant pour le malade que pour son entourage, elle est loin d’être désespérée ! Beaucoup de malades qui ont connu des alertes à répétition vous le confirmeraient.
Ce qui est sur, c’est que pour être aidé dans cette bataille, votre papa besoin d’un entourage combatif à ses côtés. Pour l’avoir vécu, je n’ignore pas que cela est plus facile à dire qu’à faire, lorsque le moral n’y est pas…
Je vous souhaite de trouver les ressources nécessaires pour ne pas craquer au moment où il a le plus besoin de vous.
Soyez forte, votre papa sera encore plus fier de vous.

On attend de ses nouvelles.

Amitiés, Pierre.

Ajouter un commentaire

Journée internationale du cancer de l'enfant : "Le...

"C'est important que chaque enfant ait l'impression que quelqu'un est derrière lui et qu'...

Un dessin animé pour sensibiliser les enfants aux dons de vi...

Cette semaine, à l’occasion de la Journée Internationale du Cancer de l’enfant le 15...

Laurette Fugain soutient l’innovation scientifique au servic...

Chaque année en France, 2 500 enfants sont victimes d’un cancer. Parmi eux, 700 souffrent...