Espoir

Voila, je veut donner de l'espoir a toutes les Mamans, et leur donner une raison de ce battre.
Je témoigne ici, a l'age de 56 ans , car suite a un accident, alors que je m'occupait d'elle pendant sa convalescence . ma Maman ma raconté sont combat et sa souffrance. Elle m'a tout dis même ce que je savais pas (ou n'ai jamais voulu savoir)

En 1972 a l'age de 12 ans j'ai été victime d'une leucémie aiguë foudroyante, j'ai été hospitalisé d'urgence dans un service spécialisé. Il ne me restait que quelques jour/semaine a vivre. Et pourtant ces six mois d'hospitalisation , maigres le pontions sternales, les transfusions, la chimio lourde les risques d'infection , ... restent parmi les meilleurs moments de ma vie.
Ma maman ne m'a rien dis , rien. Elle a interdis aux professeurs ,médecins, infirmières ; au parents, aux amis , même aux professeur et élèves de mon collège de me dire quoi que ce soit sur la gravité de mon état. J'avais une anémie,point.
Et moi a douze ans durant toute mon hospitalisation je ne me suis jamais douté de ce que j'avais réellement. Bien sur je lisait énormément a l’époque beaucoup de SF et de livres de science alors j'avais compris, mais pas tout de suite, que ce que j'avais était grave et qu'il s'en était fallu de peu. Mais finalement j’étais heureux, j’étais le centre du monde.Ma famille , mes professeur venais me voir , mon professeur de math venais m'apprendre a jouer aux échecs presque 3 fois par semaines. les élèves de ma classe; avec des puzzle des livres des maquettes a monter.Mème les ouvriers de mon père. Tous étaient au courant et personne ne m'a jamais rien dis sur ma maladie. Quand je suis revenus a mon collège un ans plus tard, tout le monde était au courant mais personne n'a vendu la mèche. Sauf peut être un jour ou un élève, sans doute pensant qu'il y avait favoritisme car j’étais un bosseur et souvent en tête de classement, m'a dis "de toute façon tu va crever". Mais quelque part je le savait, j'ai eu la révélation lorsque j'ai vu le film "l'arbre de noël" avec bouvril , en plus le petit garçon se prénommait comme moi. Alors j'ai décidé de vivre sans me soucier du lendemain, au rythme des contrôles mensuel.... bimensuels...... semestriels .Et je ne cherchais pas a en savoir plus, a part "jusque la tout va bien"

A 18 ans lors de mon dernier examen a l’hôpital le chef de clinique, qui ne connaissait que mon dossier, a finalement lâché le mot: "Monsieur ,je suis heureux de vous apprendre que vous êtes sauvé. Votre leucémie est en totale rémission" J'avais le nom de ma maladie. J'ai vu que ma Mère avais tiqué "mais non c'est une erreur tu avais une Anémie" ..... OK a quoi bon en savoir plus, c’était finis !!!!!

A 25 ans, j'ai subitement eu des migraines épouvantables je ne supportait ni lumière ni bruit et parfois je perdais momentanément la vue, puis une boule est apparu sur ma nuque. Un lipome , enfin c'est ce que j'ai cru ou presque jusque a aujourd’hui. Ma sœur, infirmière en traumatologie qui connaissait parfaitement mon dossier, c'est occupé de moi . elle m'a emmené voir une collègue dermatologue qui ma expliqué que ce lipome était trop prés de la colone vertébrale, qu'il fallit que j'aille en en neurochirurgie pour l'enlever.En fait, je ai su exactement aujoud'hui qu' il s'agissait d'un lymphome , un cancer, une retombée de cette leucémie avec des excroissances dans mes cellules nerveuses.
Cette dermatologue, ma Soeur qui l'a mise au courrant de mon dossier medical, m'ont sauvé la vie. J'ai compris que cela etait grave, encore une fois tout le monde ma tenus dans l'ignorance. Mais on ne passe pas 10 heures au bloc neuro et on ne subit pas des scéance de rayons pour un lipome. Méme mon beau frére responsable IRM qui m'a fait passser les examens, etait au courrant de tout mon dossier . Méme apres son divrorce n'a jamais laché un mot.
Finalement quelle importance!! ... savoir ou pas ?... ces 46 ans de vie c'est du bonus, j'ai bien remplis ma vie , j'ai toujours cette philosophie "demain sera un autre jour".
Avec emotion je rend grace toutes ces personnes qui savait et qui n'ont jamais rien dis, qui n'on jamais douté et finalement m'ont entouré, soutenus, choyés, sauvé.
Et ce que je regrette le plus , c'est que certains sont disparus, et que je ne pourrais jamais les remercier a la hauteur de ce qu'ils méritent.
Je pourrais leur dire que ce ptit garçon qu'ils ont protégé, a bien réussi. Qu'il a passé son BAC , son BTS , travaillé 35 ans dans l'industrie.
Et que apres une tres courte periode d'incertitude , a pris le risque de changer complétement de voie. Qu'il est maintenant Ingénieur d’étude, bientôt Ingénieur Chercheur a l' Institut pour la Santé et la Recherche Médicale. Qu'il a passé sa Licence et prépare un Master 2 conception méthode et innovation.
Et vous savez quoi .... la boucle est bouclée .... mon domaine est l' Oncologie. Je crée est fabrique des dispositifs médicaux pour soigner les cancers. Je suis retourné au block neurochirurgie mais de l'autre coté pour voir un de mes dispositifs traiter un patient atteins d'un glioblastome (une tumeur du cerveau).

Voila mon histoire.
Alors , courage, Rien n'est jamais perdu !!! si en 1972 et 1984 la médecine a sauvé un petit cancéreux.
Vous imaginez maintenant ce quelle peut faire !!!

Commentaires

Bonjour Pascal,

Quel superbe témoignage !
Une belle histoire qui montre une autre façon d’affronter la maladie. Seul le résultat compte !!!
Bravo à vous et à tout votre entourage très aimant.

Amitiés, Pierre.

Bonjour Pascal

Je rejoins Pierre quel beau témoignage…

En vous lisant, j'avais les larmes aux yeux…superbement entouré par vos proches, comme quoi l'entourage est aussi essentiel...

Moi aussi LAL diagnostiqué en février 2016, toujours en rémission et bientôt fini le traitement d'entretien..
Idem "demain sera un autre jour"


Bravo à vous ! Et continuez à chercher !! Merci !!!

Nathalie

Merci a vous deux, mais moi je n'ai rien fait.

C'est juste , qu'en cette période agitée ou je doutais , cela ma redonné foi en l'humanité.

Et je voulais en témoigner.

Cher Pascal, c'est tellement beau, fort et émouvant de lire votre témoignage de vie... On a l'impression d'être avec vous dans cette "histoire", on y est, on retient son souffle jusqu'au bout en attendant la fin de votre témoignage. Et là tout prend tellement sens... Quel parcours, quels combats, quelle vie ! Et cet hommage que vous rendez à ceux qui vous ont aidé... MERCI pour eux et surtout pour tous ceux auxquels vous allez redonner espoir. Car il est bien probable que quelqu'un qui ne va pas bien derrière son écran d'ordinateur retrouve un semblant d'espoir grâce à vous. Et ça, ça n'a pas de prix. Longue vie d'ingénieur Chercheur et longue vie tout court.

Ajouter un commentaire

Journée Mondiale du don de moelle osseuse : simplifier les i...

Le don de moelle osseuse reste un don encore méconnu, qui pâtit d'idées reçues.
...

1 2 3...Soleil : une campagne pour soutenir les enfants hosp...

Cet été, l'association Laurette Fugain lance une campagne nationale 1, 2, 3 Soleil pour...

Pourquoi participer au Tournoi 7 de coeur...les 7 bonnes rai...

Les 16 & 17 juin prochain se déroulera la 7ème édition du Tournoi 7 de Coeur au stade...