Slam Dames ...à ma fille

Slam Dames

Y a cette chambre sans âme
Où passent plein de dames
Elles entrent, elles sortent
Sans frapper à la porte

S’agitent comme des bourrasques
Anonymes sous les masques
On ne reconnait personne
On attend longtemps quand on sonne

Des cris, des pleurs dans le couloir
Il appelle son père, sa mère
Fait courir les infirmières
A 3 ans, on est bavard

Y a les médocs qui font vomir
Les bips qui m’empêchent de dormir
Plus jamais je sors de mon lit
Une télé comme seule fenêtre
Ça résume ma vie
Ça résume mon mal-être

Tellement tellement j’en ai marre
Que doucement les soirs
Je m’envole dans ma tête
Je décolle de la planète

Je rêve de mon île
J’ai envie de liberté

C’est vraiment pas facile
D’être toujours enfermée



...à toutes les petites filles et tous les petits garçons malades de cette foutue saloperie, et aussi à tous les plus grands
pour leur dire qu'on pense fort à eux...

Commentaires

Bravo et merci pour eux.

Bonsoir.

En lisant votre message, je peux comprendre ce que ressens un patient malade enfermé dans sa chambre voire prisonnier lorsqu'il se trouve en phase d'aplasie. Ma maman a été atteinte d'une leucémie aiguë myeloblastique.l'ayant accompagné souvent et étant resté tous les après-midi lors de ses longs séjours à l'hôpital, je peux imaginer la solitude et la sensation d'enfermement que ressens le patient. De plus, lors de la phase d'aplasie, le patient est "coupé" du monde. Ses proches ne peuvent l'approcher, le toucher. C'est très très dur. De mon côté accompagnant je peux vous dire que ne serait ce que la présence d'un proche, physiquement c'est important pour le malade. Il faut être soutenu et accompagné même si c'est sûr le port du masque, Charlotte, blouse.... Est très difficile à supporter, ça l'est beaucoup moins que d'être enfermé h24 dans la chambre. Chaque patient, pour se battre, doit être entouré, être le moins souvent seul c'est ultra important. En tant que fille d'une malade, j'ai été très souvent présente tous les après-midi pendant des semaines entière et ça je sais que c'est essentiel et vital pour le malade.

Ma maman ne s'en est malheureusement pas relevé, la maladie était trop agressive. Mais par amour pour elle, j'aurais tout supporter pour qu'elle sache que je ne l'abandonne pas.

Courage à vous.
Cordialement

Mes condoléances pour votre maman... mais en vous lisant, je vois que vous avez fait tout ce que vous pouvez pour elle...
j’ai l’impression de lire ma mère qui à l’inverse était mon aidante.
Je m’en rappel quelle me disait quelle arrivait à peine à respirer dans son masque.. mais que c’était rien comparer à moi.. l’isolement, solitude, chimio.. etc
J’avais 25 ans... 2 ans de rémission aujourd’hui..

Madame bonjour.
Je vous remercie pour votre message et vos condoléances. Je suis ravie de lire que votre maman fut présente pour vous, à vos coté pour supporter le calvaire de la maladie. Exactement, votre maman a tout à fait raison car comme on dit, quand on aime on ne compte pas.par amour pour un proche, on peut être capable de tout. Le soutien et la présence de votre maman a probablement été bénéfique pour votre moral et votre volonté de combattre la maladie. Je suis contente que vous soyez en rémission, 2 ans c'est merveilleux. Je me doute que vous avez toujours des soins réguliers alors bon courage à vous. Cordialement.

J’ai en tout 3 ans de protocole... les 8 premiers mois ont été le plus difficile.. il me reste un an de chimio orale à la maison, j’ai repris ma vie quasiment comme avant.
Contrairement à votre maman, j’ai eu une LAL leucémie aiguë lymphoblastique. Elle est moins agressif que la LAM.
Elle n’a pas pu bénéficier d’une greffe?
Cette maladie est une saloperie... elle fait beaucoup de mal.
Votre maman sera toujours avec vous dans votre coeur.

Ohhh la 3 ans de protocole !!!!! Quel courage vous avez pour supporter tout ça. ! La chimiothérapie ne vous rends pas trop malade?ma maman a eu trois traitements chimiothérapie différents, tous plus fort que l'autre.chimiothérapie plus injections mais le traitement lui affaiblissait la moelle osseuse de plus en plus et elle ne les supportais pas, attrapait beaucoup d'infection. La greffe de moelle osseuse n'était pas encore envisageable car elle n'a jamais été en rémission. Ouiiiiii mon ange sera toujours en moi.pas dans mon coeur car elle est parti avec.cette maladie oui je suis d'accord avec vous c'est une saloperie et il faut le vivre de près pour se rendre compte du nombre de malade, c'est impressionnant. Je vous accompagne dans votre combat...j'aurais donné ma vie pour sauver la maman mais le comble est que nous enfants ne sommes pas compatible. On se sent si impuissant.

Je veux vous souhaiter à tous du courage pour tout ce que vous traversez et garder le moral c'est important

Ajouter un commentaire

Les Rendez-vous Laurette Fugain : patients, chercheurs, méde...

L’association Laurette Fugain organise le samedi 23 novembre, à la Maison de la...

Septembre en or : un mois pour se mobiliser contre les cance...

Le cancer est la première cause de décès par maladie chez les enfants de plus de 1 an. En...

SOLEIL : 1 SMS pour soutenir les enfants hospitalisés cet ét...

Pour la deuxième année, en juillet et août, l'association Laurette Fugain lance l'...