Trois partenaires pour la création de Pôles Sport et Cancer à l'hôpital

Malakoff Médéric, la Fédération CAMI Sport et Cancer et Laurette Fugain ont signé une convention de partenariat pour développer la création de pôles d’activité physique et sportive dans les centres hospitaliers, au sein des services de cancérologie et d’hématologie.

L’objectif de ce partenariat est de favoriser le développement de programmes qui permettent l’émergence de nouveaux modèles thérapeutiques et contribuent à l’amélioration de la qualité de vie des patients. Trois pôles pilotes sont aujourd’hui opérationnels. Le soutien de Malakoff Médéric va permettre le déploiement de 8 nouvelles structures de référence d’ici fin 2018, avec une première ouverture à Lille prévue en septembre 2016. L’ensemble de ce nouveau dispositif permettra la prise en charge de 1 200 patients en oncologie et 1 500 patients en hématologie.

 

Innover pour optimiser le parcours de soins et agir sur la prévention

Initiative portée par la Fédération CAMI Sport et Cancer et Laurette Fugain, les Pôles Sport & Cancer s’inscrivent dans une série de partenariats déjà installés entre les deux associations et le groupe Malakoff Médéric qui fait de la lutte contre le cancer une de ses priorités d’action sociale.

Le soutien du Groupe au projet Pôles Sport & Cancer illustre la volonté de Malakoff Médéric, groupe paritaire à but non lucratif engagé dans le domaine social, de participer à l’évolution du parcours de soins pour favoriser l’émergence de nouveaux modèles thérapeutiques et optimiser le service médical rendu. Ce projet s’inscrit également dans la démarche de prévention menée par le Groupe. Il participe enfin au développement et à la généralisation de programmes permettant d’améliorer la qualité de vie des patients pendant et après la maladie.

" Tout comme le partenariat que nous avons signé en 2015 avec l’Institut Curie pour la prise en charge du mélanome de l’œil, ce nouvel accord illustre notre volonté d’innover pour favoriser l’accès du plus grand nombre à des soins de qualité. ", déclare Hugues du Jeu, Directeur général délégué de Malakoff Médéric. " En soutenant le projet de la Fédération CAMI et de Laurette Fugain, Malakoff Médéric contribue également à optimiser les conditions de reprise d’une vie sociale et professionnelle pour les patients. ".

Pour Jean-Marc Descotes, cofondateur de la CAMI Sport et Cancer : " Grâce au soutien de Malakoff Médéric nous allons pouvoir poursuivre le développement des Pôles Sport et Cancer que nous expérimentons depuis 15 ans. Ils permettront la " prise en soin " d’un plus grand nombre de patients et l’amélioration de leurs chances de guérison. À travers ce partenariat, nous souhaitons également montrer, par l’exemple, l’impact positif de ces programmes tant sur le plan médical que sur le plan économique ".

Ce projet marque une nouvelle étape du partenariat entre Malakoff Médéric et les deux associations. En effet, Malakoff Médéric s’est appuyé sur l’expertise de la CAMI Sport & Cancer lors de l’élaboration de son offre Garantie Prévoyance Cancer. Le groupe de protection sociale a par ailleurs apporté son soutien financier à la création du premier projet pilote de Pôle Sport & Cancer au sein du service de cancérologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny, en juillet 2014. Depuis 2013, Malakoff Médéric accompagne Laurette Fugain sur chacune de ses trois missions dans le cadre de la lutte contre la leucémie : recherche, formation et aide aux patients.

C’est sur la conviction partagée de la nécessité d’innover pour transformer le parcours de soin du patient que repose le partenariat Pôles Sport & Cancer. Outre l’amélioration de la qualité des soins, l’objectif commun aux trois institutions est la création et l’évaluation d’un modèle normé et duplicable correspondant aux attentes des soignants et aux besoins des patients.

 

Les Pôles Sport & Cancer en pratique

Des études montrent que la pratique d’une activité physique soutenue et régulière durant le traitement du cancer permet de diminuer les effets secondaires de ce dernier, tant sur le plan physique que psychologique. Pour qu’un programme d’activité physique soit efficace en complément de la prise en charge médicale, il est important de le démarrer précocement, dès le diagnostic, et de pratiquer l’activité choisie très régulièrement (environ deux à trois fois par semaine).

La pratique du sport en groupe est également un facteur de réussite du traitement. Elle permet de maintenir un lien social et de lutter contre le sentiment d’isolement que peut procurer la maladie. L’inscription dans une dynamique de projet aide à évacuer le stress lié à l’enfermement en milieu hospitalier et à retrouver confiance en soi. Lorsque certaines situations thérapeutiques rendent impossibles des activités en groupe, des programmes spécifiques en chambre sont proposés.

D’où l’importance de mettre en place ces dispositifs sur les lieux de soins, en collaboration étroite avec les équipes médicales. C’est l’objectif des Pôles Sport & Cancer dont le déploiement s’effectue au cœur des services d’oncologie et d’hématologie, pour être au plus près des patients.

De nombreuses disciplines sportives - vélo, natation, tennis de table, arts martiaux, gymnastique ou danse -, rigoureusement encadrées et s’appuyant toutes sur la même méthode pédagogique seront ainsi proposées aux patients atteints de cancer.

A propos de Malakoff Médéric

A propos de la Fédération CAMI Sport et Cancer