REMISE DU PRIX ISABELLE 2011

13 octobre 2011 

Le sixième Prix Isabelle a été remis lundi 3 octobre à l’équipe soignante du Centre Antoine Lacassagne à Nice pour son projet « Favoriser l'activité physique en unité protégée de service d'hématologie ».

Comme tous les ans, l’association a eu le plaisir de retrouver ses partenaires, Top Santé, financeur du Prix Isabelle, et l’Afitch-or, pour récompenser le projet d’une équipe infirmière visant à améliorer la vie des patients dans les unités de soins d’hématologie. Cette année, c’est l’équipe soignante de l’Unité Protégée du Centre Antoine Lacassagne à Nice, représentée par Marie-Claude Borg et Christelle Topfer, qui a remporté ce prix de 5 000 euros.

L’équipe lauréate de l’année précédente, le CHU de Limoges, était également présente pour présenter l’état d’avancement de son projet « Un jardin secret en chambre stérile ».

Les candidatures pour le Prix 2012 pourront être proposées à partir de mars 2012 (bulletin prochainement en téléchargement sur les sites www.laurettefugain.org et www.affitch-or.asso.fr)

 

Descriptif du projet lauréat en 2011 "Favoriser l'activité physique en unité protégée de service d'hématologie"  

Chaque patient reste en moyenne trois à six semaines isolé dans sa chambre stérile. Durant cette période difficile, les activités physiques sont limitées du fait de l'asthénie et du confinement, et on assiste à une fonte musculaire qui retarde souvent la reprise d'autonomie, voir le retour à domicile. Depuis janvier 2010, la création d'un deuxième poste de kinésithérapeute ainsi que la volonté du médecin du service ont permis de développer ce projet d'activité physique au sein de cette unité protégée.

La kinésithérapeute effectue un passage systématique pour chaque nouveau patient afin de lui donner des conseils et lui apprendre des exercices physiques. Tout au long de son séjour  le patient est régulièrement suivi et les exercices adaptés en fonction de son état. Une fiche d'exercices est remise à chaque patient afin qu'il puisse se souvenir des exercices à faire. Le service a également acheté six pédaliers afin que tous les patients puissent travailler leur membres inférieurs tout en restant au fauteuil. Après enquête, la grande majorité des patients sont satisfaits des actions mises en place mais ils souhaiteraient avoir plus de matériel. La plupart d'entre eux aimeraient avoir un vrai vélo de rééducation dans leur chambre ainsi que des haltères et des élastiques pour faire travailler la partie supérieure de leur corps. L'objectif principal est l'amélioration de la qualité de vie du patient pendant et après son hospitalisation. L'activité physique agit à deux niveaux :

1- Effets bénéfiques de l'activité  sur le plan physique

• réduit la perte de volume, de force et d'endurance musculaire,

• a un bénéfice majeur sur la douleur,

• diminue la sensation de fatigue, améliore le transit,

• permet de conserver une meilleur autonomie pendant son hospitalisation,

• récupération d'autonomie plus précoce,

• Le retour à domicile dans de meilleurs conditions.

 

2 -  Effets bénéfiques de l'activité sur le plan psychologique

• lutte contre l'ennui, aide à gérer le stress,

• occupe l'esprit, permet de s'évader,

• chasse le sentiment d'impuissance : le patient devient acteur de sa rééducation,

• meilleur moral,

• permet de garder une bonne image corporelle et donc une meilleure estime de soi.

 

Pour en savoir plus > Le Prix Isabelle
Par Priscille Ducet, Association Laurette Fugain
Crédit photo : Mano