L.E.A : un programme de recherche pour mieux guérir

Depuis sa création, l’association Laurette Fugain apporte une contribution essentielle au financement de la recherche médicale sur les leucémies. En 2016, ce sont 6,6 millions d’euros qui ont été reversés à 137 projets de recherche.
Parmi les thématiques des projets de recherche médicale pédiatrique, l’association voit comme une nécessité l’engagement sur la thématique du « Mieux Guérir ».
Pour Stéphanie Fugain, présidente de l’association, la rencontre avec les professeurs Gérard Michel et Pascal Auquier a été un véritable détonateur, une évidence. C’est ainsi que l’association s’est engagée à soutenir, sur le long terme, les magnifiques projets portés par la cohorte L.E.A (Leucémies de l’Enfant et de l’Adolescent). Ainsi, 350 000€ ont déjà été apportés pour le financement 2017 de ce programme.

L.E.A ?
Le programme L.E.A a été mis en place afin d’assurer un suivi prolongé des patients traités pour une leucémie au cours de leur enfance. L’objectif est d’étudier les conséquences des traitements sur les adultes concernés afin d’adapter la prise en charge médicale et de limiter les effets secondaires pour les enfants traités aujourd’hui.
Pour constituer cette cohorte, différents centres de cancérologie pédiatrique en France ont effectué un recensement des patients diagnostiqués.

Depuis plus de 10 ans, des données recueillies auprès de plus de 4000 patients ont été structurées et organisées. Elles concernent la maladie initiale, les traitements mis en œuvre, les séquelles physiques, la scolarité, la qualité de vie, l’insertion professionnelle et la relation au système de soins.
Leur analyse a déjà fait l’objet de plusieurs publications dans des journaux scientifiques et médicaux.

Nous attachons une importance particulière à la transparence et à l’accessibilité de l’information pour tous. Ainsi, nous vous proposons une synthèse, ciblée grand public, des publications relatives au programme L.E.A. 

L’avis des médecins

Le Professeur Leverger, chef du service hémato-immuno-oncologie de l’hôpital Trousseau (Paris), rappelle qu’aujourd’hui, 80% des enfants atteints de leucémies aigües guérissent, dans les pays socio-économiquement favorisés. Mais, des disparités importantes existent entre les divers types de leucémies aigües. De plus, dans certains cas, la guérison nécessite un traitement très intensif, source de séquelles possibles pour la vie future. Les objectifs des pédiatres hématologistes qui prennent en charge ces enfants sont sans cesse de guérir plus, et de guérir mieux.
Dans ce contexte, les porteurs du programme, le Pr Michel et le Pr Auquier, soulignent que la constitution de cohortes prospectives a un rôle majeur. Grâce à elles, des travaux scientifiques peuvent être menés et permettre à terme de mieux prendre en charge les anciens malades mais également d’améliorer les connaissances pour mieux guérir les nouveaux patients.

Nous sommes fiers de rejoindre le groupe L.E.A. Pour que, demain, le « Mieux guérir » devienne une réalité.

 

► Synthèse grand public des publications relatives au programme
Nous adressons nos sincères remerciements à Sciens’as pour leur aide à la vulgarisation des textes ainsi qu’à Stéphane Deprez pour la création graphique de la brochure réalisée à titre gracieux.